[html.tpl.php]
Aller au contenu
Aller au menu
Recherche
Aller au pied de page
[region region-page-top.tpl.php] [/region region-page-top.tpl.php]
[page.tpl.php]

Déchets Dangereux (DD)

Filières de traitement des DD

[region region-content.tpl.php]
[block-system-main.tpl.php]
[node--page.tpl.php]
[field.tpl.php]

En 2016, 503 000 tonnes de déchets dangereux collectés en région (tous producteurs confondus) sont traités en France et à l'étranger.

Hors transit, 52 % des déchets dangereux collectés en région sont valorisés (38 % par valorisation matière et organique) :

Mais les filières de traitement varient fortement en fonction des types de déchets dangereux :

Par exemple, les piles et accumulateurs et DEEE sont très largement valorisés dans une filière de valorisation matière, tandis que les déchets d'activités de soins et les solvants sont majoritairement valorisés énergétiquement. Les déchets amiantés sont stockés à 97 %.

65 % des déchets dangereux collectés en région sont traités sur le territoire régional. Si l'on considère l'Installation de Stockage de Déchets Dangereux (ISDD) de Bellagarde (Gard) comme étant à proximité directe de la frontière régionale, la part de déchets dangereux collectés en région et traités en région ou à proximité directe s'élève à 91 %.

Environ 1 % des déchets dangereux collectés est traité à l'étranger (5 pays étrangers). Les installations de 12 régions en France métropolitaine ont été sollicitées pour le traitement des déchets dangereux collectés en région.

Les installations régionales de traitement de déchets dangereux ont traité plus de 340 000 tonnes de déchets dangereux. 66 % des déchets dangereux entrants sur ces installations proviennent de la région, 6 % proviennent de l'étranger.

Un peu plus de la moitié des déchets dangereux traités sur les installations régionales est envoyé vers les 6 principales installations, toutes implantées dans les Bouches-du-Rhône.

Les installations régionales ont principalement traité les déchets contenant des hydrocarbures, des déchets de préparations chimiques, des boues, dépôts et résidus chimiques, ou encore des DEEE.

En 2016, les installations régionales ont permis de valoriser en matière 22 % des tonnages entrants :

 

[/field.tpl.php]
[/node--page..tpl.php]
[/block-system-main.tpl.php] haut de page
[/region region-content.tpl.php]
[/page.tpl.php]
[region region-page-bottom.tpl.php] [/region region-page-bottom.tpl.php]
[/html.tpl.php]